Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 11:58

L’entretien…

C’est toujours assez stressant de se présenter à un/des recruteurs et sans doute le rapport le moins équilibré professionnellement : d’un coté, un étudiant anxieux au sourire crispé, de l’autre, une troupe de professionnels pressée prête à scruter les moindres faits et gestes de l’étudiant. Alors c’est sûr, c’est une épreuve, mais si vous êtes bien préparés, il y a des chances pour que ça se passe bien.

Personnellement, entre alternances et stages, j’en ai passé pas mal. Ce que je peux dire, avec le recul aujourd’hui, c’est qu'avec toute l’expérience du monde, c’est toujours une épreuve, et c‘est toujours assez hasardeux. C’est un peu comme quand vous passez le permis, le moindre faux pas et le recrutement est compromis. En même temps, on ne peut se contenter de seulement éviter les éventuels pièges ou questions déstabilisantes, il faut vraiment se démarquer des autres.

1ère chose, évidemment connaître l’entreprise. Pour ça, une visite sur leur site, et une recherche Google dans la rubrique actualité avec le nom de l’entreprise. Enregistrez les informations clés et ressortez-les au besoin le jour J (sans fayoter de trop).

2e chose, connaître la/les personnes qui vont vous recevoir. Ca permet de connaître leur parcours, éventuellement d’insister sur ou de feindre des intérêts communs, et savoir d’où ils viennent globalement.

3e chose, savoir dans quoi vous vous embarquez. Si vous postulez pour un poste en Corporate, on ne vous posera pas de question sur la dernière jurisprudence en date mais peut être vous demandera-t-on globalement comment se passe une IPO, ou comment se déroule grossomodo une opération en M&A. Il faut pouvoir répondre à ces questions si on vous les pose, même si vous n’avez pas encore fait de stage dans ce secteur, documentez-vous.

4e chose, savoir pourquoi vous avez choisi cette spécialité. Fiscalité, droit social ? Pourquoi ? Evitez les poncifs je pense que ce n'est guerre convaincant. Cependant, vous pouvez rester honnête : en fiscalité, il est bien naturel de vouloir aider des personnes à échapper à des taxations qui, elles, échappent l’entendement ; etc.

5e chose, illustrez vos expériences. Même si le stage précèdent n’avait pas de rapport, il y a assurément un aspect qui pourra vous être utile dans ce prochain stage : vous avez fait du contentieux et vous postulez en conseil ? Vous avez communiqué avec les parties, vous savez rédiger des actes contentieux, vous avez fait de la recherche juridique… Vous étiez en entreprise et vous postulez en cabinet ? Vous avez fait de la pédagogie avec des non-juristes de formation, vous avez travaillé avec des services non-juridiques, vous savez comment fonctionne la vie d’une entreprise ; etc.

6e chose, posez des questions. Pas seulement à la toute fin mais si possible tout au long de l’entretien (enfin, dès que vous en avez la possibilité) : où en est l’activité du cabinet, secteur prépondérant, manière de travailler ; etc.

7e chose, l’anglais. C’est parfois une interrogation en entretien. Peut-être avez vous mis "anglais courant" mais vous n’êtes pas sûr que vous avez le niveau… Là, pareil, ça se prépare. Vous pouvez préparer une courte présentation au cas où, et, éventuellement, anticiper une ou deux questions en rapport avec votre CV (ça peut être pourquoi telle activité, tel voyage, tel sport, etc.).

8e chose, clarté. Essayez d’être le plus clair possible dans vos réponses. Il faut éviter de bafouiller ou de répondre de telle sorte que votre interlocuteur ne vous comprenne pas. Pour éviter ça, une bonne présentation bien préparée et bien dite désamorcera déjà votre stress du début et vous permettra, par la suite, d’apparaître plus apaisé (mais toujours très enthousiaste) au cours de l’entretien.

9e chose, remerciements. Remerciez par mail les personnes qui vont ont accordé l’entretien le lendemain.

10e chose. On ne connaît jamais l’issue mais on a bien une idée globale sur l’entretien. Personnellement j’ai eu toutes les configurations (entretien bien sans plus - issue favorable ; un entretien très bien - issue défavorable ; un entretien très bien - issue favorable ; un entretien bien sans plus - issue défavorable) donc je ne me fie pas complètement à mon instinct mais disons que si l’entretien dure longtemps, qu’ils vous parlent longtemps de l’entreprise (en essayant de vous convaincre que le poste est super), que vous échangez des familiarités (raisonnablement) et qu’on vous présente à l’équipe (dans un second temps) c’est quand même bon signe…

Bon courage!

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche