Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 11:12

J’ai déjà lu plusieurs articles ou commentaires sur différents forums à ce sujet. C’est assez marrant de constater que mon constat sera in fine le même que l’ensemble des retours assez négatifs que j’ai lu.

J’aurais adoré pouvoir donner une opinion divergente, malheureusement rien n’y a fait.

Je parle de l’EFB, mais je présume que le constat est le même pour la majorité, voire, la totalité des écoles dispatchées à travers la France. Pour une fois, pas d’exception parisienne. Le seul avantage sur Paris c’est de pouvoir choisir un parcours « à la carte », c’est certainement également pourquoi il est si dur de proposer un enseignement cohérent.

Le « problème » vient en fait peut être tout simplement que la distinction avocat conseil | avocat contentieux est complètement niée (ou presque) au sein de l’école même. On ne veut pas trop mettre en avant l’aspect conseil : l’avocat est avant tout celui qui ira plaider dans les prétoires. Toutefois, une bonne partie des étudiants s'est orientée en conseil dans une matière non ou peu contentieuse… Ce qui les laisse perplexe lorsque cesdits élèves doivent rendre des écritures en droit pénal, ou se lever à 6h (plus ou moins selon le temps de transport) pour se trouver à 8h dans l’auditorium pour assister à un séminaire sur le fonctionnement de la GAV. J’en fais partie… Je ne prétends surtout pas que c’est inintéressant, je dirais même le contraire : les problèmatiques de droit pénal sont toujours dignes d'intérêt. Cependant dans le cadre de la formation professionnelle des avocats, il faut proposer aux éleves-avocats des séminaires qui leur serviront dans le cadre professionnel. Force est de constater qu’il est difficile de contenter tout le monde.

Un petit rappelle du fonctionnement du cursus EFB :

Comme partout, le tout se déroule sur 18 mois déclinés selon le désormais célèbre triptyque cours / PPI / stage final. Ici toutefois l’ordre peut être choisi à la carte (même le stage final, si on a de bonnes raisons et qu’on harcèle l’administration, peut être déplacé).

J’ai déjà détaillé tout cela dans un post précédent donc je vais plutôt focuser ici sur les cours. La période de cours dure plus ou moins longtemps selon que vous êtes en alternance ou non. Si vous êtes à temps plein, c’est du 9h 18h (ou plus) tous les jours… ce qui peut être assez lourd. Si vous êtes en alternance c’est généralement du 9h 13h, plus ou moins selon les jours également.

Une bonne partie des cours dispensés sont des cours à haute teneur théorique ou qui n’ont pas d’intérêt direct dans votre spécialisation.

Les cours sont bien entendu obligatoires, vous serez contrôlés par voie de badgage à l’entrée des amphis à l’EFB et par voie de feuille de présence ou d'appel dans les salles de cours. Le quotas d’absences a changé dans notre promo entre ceux qui avaient cours le premier semestre et ceux qui avaient cours le 2nd semestre. Au départ (1er semestre) ils avaient droit à 12 absences non justifiées + 5 absences pour raisons professionnelles (justification faite par mail sur simple demande à l’administration : c’est flexible) + 5 pour raisons personnelles (passage de permis de conduire, etc.). Pour le second semestre, nous nous sommes vus sucrer les 5 absences pour raison personnelle… certainement à cause des abus du premier semestre (que je comprends aisément). De même les retards autorisés étaient de 30min au premier semestre, ils sont passés à 15min au second. Pour les futures promos, attendez vous à ce qu’ils resserrent malheureusement encore les boulons. C’est vrai que les badges tournent énormément entre tous les étudiants (confraternité oblige) et nous n’avons pas vraiment subis de flicage au second semestre devant les amphis… Du coup, au total, même si l’intérêt des cours est réduit, cette relative flexibilité dans les absences permet d’être plus présent au cabinet pour les alternants ou de se reposer quand les réveils commencent à devenir chiants.

Pendant la période de cours, vous participerez également à certaines options choisies lors de l’inscription qui sont censées être plus en phase avec votre champ de spécialisation : droit social, date room, etc. Cependant, c’est ici l’organisation qui se révèle être assez bancale. En data Rrom par exemple, le module dure sur 3 jours : vous êtes briffé 1h le matin du premier jour sur l’opération projetée puis vous êtes censés auditer un certain nombre de documents : vous allez donc en salle avec votre groupe et là c’est donc aux élèves de se prendre en main toute la journée pour faire leur travail. J’ai oublié de préciser que ce n’est pas noté ni surveillé au niveau des absences : autant vous dire qu’une fois la feuille d’émargement signée, il n’y avait plus grand monde dans les salles de cours…

Vous devrez également passer par les épreuves de « foisonnement » tant redoutées : 6 jeux d’écritures à rendre en TGI, Référé, Cour d’appel, Administratif, Commercial, Pénal : assignations et conclusions en réponse selon votre série. Au total 6 écritures en 2 semaines à peu près. Les délais sont franchement brefs d’autant plus quand on vous met cette semaine précisément cours le samedi (le seul samedi sur les 4 mois de cours), et que vous avez par ailleurs des TD de déontologie à rendre la même semaine… Bref, rien n’est vraiment fait pour vous aider. L’exercice est plutôt intéressant mais devient vite rébarbative d’autant que certains dossiers sont franchement vides. Après envoi des écritures, vous devrez plaider les dossiers.

Globalement donc, l’enseignent est assez décevant. Rares sont les cours qui retiennent votre attention. Le positionnement est compliqué en tout état de cause pour l’administration qui essaye de composer avec l’ensemble des spés réunies dans les mêmes amphis ; force est de constater que cette formule ne fonctionne pas vraiment. C’est pourquoi être en alternance est une bonne formule pour compléter la formation même si c’est un peu compliqué au niveau du rythme parfois et que ce n’est pas idéal pour les cabinets.

Enfin, nous étions assez étonnés d’apprendre que nous passions, en décembre, les examens à Disney Lognes (wtf?) alors que le nouveau bâtiment EFB a été construit l’année passée…

Bon… c’est pas si mal quand même, les locaux sont plutôt pas mal, vous rencontrez d’autres étudiants d’horizons divers et il y a parfois des soirées organisées par les assos... Il faut y passer et prendre ça comme ça vient : la période est quand même assez ramassée ; ca passe assez vite.

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Liloune 25/03/2016 09:17

coucou tout le monde! ça n'a pas vraiment de rapport avec le droit mais ça peut toujours servir! j'ai trouvé un site qui permet de toucher un ptit salaire (350€ à 450€ par mois) en répondant à des sondages en ligne! c'est pas beaucoup mais ça permet tout de même de mettre du beurre dans les épinards! bref! voilà le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: www.sondage-france.com profitez-en aussi ;-)

Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche