Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 21:04

    Cette période est assez déstabilisante, pour ne pas dire inquiétante ou pesante d‘une certaine manière...
    Vous venez d'entrer en licence de droit. Vous êtes donc en première année et vous avez bien évidemment entendu parler de ces fameux cours en classe. Mais c'est encore bien trouble dans votre esprit étant donné que vous n'avez encore eu l'occasion d'assister qu'à des cours magistraux, cours intéressants par ailleurs, mais dont vous avez encore du mal à saisir la teneur et l'utilité.
    Ou bien, vous avez passé le petit cap de la première année (c'est déjà une bonne chose de faite) et vous entrez en L2 (ce qui est mon cas) ou en L3, voire, plus loin. Et pourtant, cette phase latente antérieure aux TDs est également assez troublante.
    Pour les L1, l'angoisse vient du fait que l'on ne sait pas encore si l'on sera capable de produire tout de suite des devoirs écrits au niveau : et si jamais je ne parvenais pas à intégrer la méthode ? Et si jamais je n'arrivais pas à dépasser 10 ? C'est tout à fait normal et presque légitime je dirais, mais ce n'est qu'une phase, qu'une courte période qui s'évapore généralement assez vite, je vous rassure.
    Pour les autres étudiants (surtout les L2 sans doute), c'est quelque chose d'autre. Vous avez réussi votre première année, plus ou moins bien, peu importe, mais vous vous dites, après ces mois de coupure, vais-je réussir à me maintenir au niveau de l'année dernière ou bien encore, vais-je réussir à rédiger ces maudits commentaires d’arrêt aussi bien que je le faisais l'année dernière ? Pour les mentions passables, cette tension doit être encore plus forte. Avant que les TDs n’aient commencés, on se dit, -on espère surtout- qu'on arrivera à produire assez rapidement des devoirs corrects voire des bons devoirs. Mais tous nos amis ou connaissances qui ont passés cette année nous disent, non sans morosité, morosité palpable par ailleurs, que les prof aiment à nous mettre la pression en début d'année et sont très exigeants dès le début des TDs. Ainsi on se met à douter et on a finalement hâte que les TDs commencent pour nous afférer concrètement à ces nouvelles matières. Mais l'angoisse est encore présente : vais-je accrocher à cette matière ; vais-je réussir à comprendre tous les enjeux de telle autre ?
    Une sorte de ritournelle, un refrain  qui se répète chaque année et qui inquiète les étudiants. Je ne sais pas si ce sentiment est général et partagé, si tout le monde le ressent comme cela, mais en tout cas, c’est-ce que je ressens, même si je sais d’un autre coté de moi-même qu’il n’y a aucune raison pour que ça se passe mal, cette année là.

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Lilia 18/09/2010 15:22


Cela a été mon cas, malheureusement !


Lilia 18/09/2010 13:06


C'est bien vrai, encore plus que se sont ces maudits chargés de TD qui font notre note qui compte pour 50 % de la note finale et que prafois ceux-ci ne sont pas compétents et ne nous supportent pas
!


les-etudes-de-droit 18/09/2010 13:54



Oui, les chargés de TD ont une influence substancielle dans les résultats... Certains comprennent qu'ils ne sont pas là pour descendre les étudiants ; d'autres non... Mais le pire serait encore
qu'ils soient incompétents.. Ce qui doit arriver plus souvent qu'on ne le pense.



Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche