Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 23:23

    Le 7 mai, dans mon article « La fin de l'année n'a jamais semblé aussi proche... », j’écrivais que je tenterai l’intérim. Je me suis inscrit le 10 mai dans l’après-midi au sein d’une agence (Proman pour ne pas la citer) et ma « défloration intérimaire » a été effectuée hier dans la journée, et de quelle manière !! Avant de vous raconter la journée (de 8h de boulot avec deux pauses de 10 minutes), comment s’est passée l’inscription : très simplement. Il fallait une photocopie de ma carte d’identité recto verso (ils la font sur place), une photocopie du recto de la carte vitale (de même), un Curriculum Vitae (CV) et un relevé d’identité bancaire (RIB). J’ai également rempli un petit formulaire avec diverses informations sur mon expérience etc. Et l’inscription était faite.
    Une semaine plus tard donc, c’est-à-dire, le 17 mai, je reçois un coups de téléphone vers 15h20 pour aller travailler (et le sens primaire du mot travail a alors pris tout son sens) à 15h30 dans une industrie qui fabrique du pain : autrement dit, un travail à l’usine, une place d’ouvrier quoi… Bon, tout candide que je suis, j’accepte avec assurance ce poste dont je ne savais pas vraiment en quoi il consistait. J’arrive sur place (c’était dans une zone industriel à 10 minutes de chez moi), je dis à un gars que je croise devant le bâtiment que je viens de la part de Proman, il me dit qu’il vient de la part d’EDF… Hum hum, cette maladresse ne me heurte pas d'un poil ; j’ouvre la porte d’entrée, entre en même temps que le monsieur et m’exécute de nouveau : « Je viens de la part de Proman ». Une dame m’accueille, me laisse 1 minute dans la « salle de pause » (une alcôve sans vie a priori ; a posteriori un havre de paix). Elle revient ensuite, me donne un bleu de travail (une blouse blanche) et une charlotte. Elle me demande de la suivre, je passe dans divers salles, tantôt chaudes (four), tantôt très froides (congélateurs) et j’arrive dans une pièce avec des machines qui tournent sans cesse. Elle me laisse avec mon « instructeur », c’est le type qui doit s’occuper de me former -sur le tas. Les machines font un boucan monstre, je n’entends pas tout ce qu’il me dit et opine pourtant à chaque fois du chef, au risque de ne pas faire tout ce qu’il dit. Bon, la tâche n’était pas extrêmement difficile et c’est ainsi rentré assez vite dans mon esprit. Le travail consistait à soulever des plaques en métal pas très lourdes au départ mais qui en fin de journée semblait peser une tonne, la lassitude et la fatigue aidant, je suis rentré au bout d’à peu près 4 heures je dirais, dans un état second, je suis sorti de mon corps et j’effectuais le travail machinalement, sans penser, sans réellement voir ce que je faisais… C’est au bout de la 7ème heure, à une heure de la fin que j’ai commencé à me reprendre, le temps ne m’a jamais paru aussi long. Ce qui était le plus difficile était le fait qu’il était impossible de se laisser aller ne serait-ce que 20 secondes : la machine donnait le rythme et demandait sans cesse de maintenir le cap afin de  ne pas casser la chaine. A 23h, mes nouveau/anciens collègues s’en vont, c’est fini, j’en fais alors de même.
    J’ai passé beaucoup de détails, le but n’était pas tellement de décrire une journée de boulot mais plutôt de souligner l’aspect positif et l’aspect négatif de cette expérience par le truchement de l’agence d’intérim. D’un côté donc, c’est vraiment une aubaine que l’on nous trouve du boulot sans faire de recherches ; de l’autre, il faut être prêt à tout faire, ou presque, si l’on veut avoir la chance de se voir proposer des postes. Bon, cette première expérience d’une journée a été très difficile mais m’a fait relativiser les autres petits boulot que j’avais déjà fait ! Travailler à Mcdo ou faire les vendanges : c’est du gâteau à côté (mais vraiment).

    Que l’on se dise, si l’on veut faire des sous et apprendre ce qu’est le travail (la vie) et par la même, la valeur des sous, c’est une bonne solution. Ce qui n’empêche tout de même pas de chercher d’autres postes, plus intéressants à côté tout au long de l’été… Avec tout cela, c’est impossible de rester sur le carreau cet été =D.
    Voilà bonne chance à tous =).

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

notaire 01/06/2010 13:11


bon courage à vous


les-etudes-de-droit 01/06/2010 17:21



Merci =).



Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche