Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 18:35

    Bonjour à tous.

    Aujourd'hui je vous propose un article original, une sorte de réflexion sur la réussite.
    Je tourne et vire sur internet, je me documente, je cherche partout quelles peuvent-être les meilleures formations pour moi, pour m'accomplir, me réaliser. Il y a un nombre substantiel de choix qui s’offrent à moi, ce qui est rassurant - au demeurant - mais si l'on tient compte du fait qu'un pourcentage important de ces formations offre des débouchés de moyennes voire mauvaises qualités ou dans des domaines qui ne mènent (pour ainsi dire) à rien, mes sentiments de quiétudes et sérénité s'évaporent aussitôt pour laisser place à une certaine forme d'angoisse -car je joue tout de même mon avenir, et subséquemment ma vie dans une certaine mesure (l'échec serait abject).
    Depuis quelques jours (je dis cela car je ne suis pas encore péremptoirement fixé sur ce que je veux faire mais j'ai une appétence toute particulière pour les affaires), j'examine de plus près ces deux préparations à la vie professionnelle que sont le magistère d'un côté et le DJCE de l'autre. Ce sont deux formations distinctes (la plupart du temps) dans la branche du droit des affaires : le magistère s'intègre à BAC+2 (donc, dès la troisième année) ; alors que le DJCE est, lui, un diplôme supplémentaire à un master II « traditionnel » de droit des affaires. Le grand (énorme) plus de ces deux diplômes est qu'ils sont en fait très professionnalisant par rapport aux formations classiques et qu'ils ont une réputation pour le moins prégnante. Je ne sais pas exactement comment cela fonctionne (les cours et cætera), j’en suis encore un petit peu loin (quoique, mon article sous-tend l'idée contraire XD), mais il (m')apparaît clairement que le choix d'un magister+DJCE ou l'un, ou l'autre, pourrait se révéler d'une excellente augure pour une insertion solide dans l'inexpugnable (dit-on en ce moment vu les taux de chomage) monde du travail.
    Mais c’est précisément ici que le bât blesse ou dans l’absolu, pourrait blesser. Ces formations sont très sélectives, prennent les étudiants les plus motivés, les meilleurs dossiers. Pour être particulièrement intéressé, dans un premier temps, par un magistère, voici la difficulté à laquelle, il appert, un étudiant peut se retrouver confronté  : un élève a deux années seulement pour se forger le meilleur dossier possible, et encore, cela est à relativiser, car la plupart du temps, ces formations se découvrent en cours de 1ère année (ou jamais, c’est selon), ainsi, il ne reste plus que la fin de la 1ère année et la deuxième pour faire ses preuves et parvenir à montrer à quel point l’on peut être motivé.
    Toutefois, cela est à tempérer un tantinet. L’adage en témoigne : « on n’a rien sans rien ». Cela signifie d’une part que faire la différence par rapport aux autres étudiants est tout à fait possible si l’on y met du sien (va falloir se bouger les fes***) ; et d’autre part que les autres étudiants sont dans les mêmes conditions et ont les mêmes difficultés à trouver ce qui pourra marquer l’« originalité distinctive ». La difficulté réside entièrement dans le fait que l’on doit faire ses preuves tout de suite, pas dans 4 ans, pas dans 5 ans ; en fin d’année prochaine ! La volonté est donc à coups sûr omniprésente mais sera-t-elle, in fine, suffisante pour faire ce que l’on a décidé de faire ? La vie nous le révélera bien assez tôt...
    Personnellement, mes projets sont déjà en cours, j’espère réussir à faire cela (si c’est toujours mon dessein l’année prochaine) et souhaite aux autres étudiants de trouver la formation qui leur correspond.

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

doui 15/05/2010 17:40


Comme aimait à nous le rappeler l'un de mes professeurs : "il n'y a que dans le dictionnaire que la réussite vient avant le travail" !

Néanmoins, si la volonté est rarement une condition suffisante, elle est souvent une condition nécessaire, alors keep the faith ;)

et surtout continue d'écrire !


les-etudes-de-droit 16/05/2010 21:03



Belle citation, très juste. Ayons la foi en chœur alors =)



Laura 14/05/2010 22:50


Le magistère est une très bonne idée à mon avis! Personnellement, j'enverrai un dossier pour un magistère, peu importe mes résultats d'ailleurs, je tenterai. Dans la plupart des cas, les magistères
de droit t'ouvrent en plus à l'international, il y a beaucoup de possibilités de faire un LLM par exemple... et toi qui penses pas mal au "monde du travail", ça peut être intéressant d'élargir son
"monde du travail" à d'autres pays que la France... :)


les-etudes-de-droit 15/05/2010 10:26



Exactement, je suis tout à fait d'accord.



Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche