Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 01:39


    Bonsoir à tous, ou bonjour si vous lisez le matin ou l’après-midi =DD   
   
    Une chance ! Je suis d’humeur benoîte ! Et j’ai envie d’écrire =) Et les partiels de second semestre approchent… tout est réuni, je décide donc de publier un article sur « les révisions ».

    Avant de commencer, qu’est-ce qu’on entend par ce terme : « partiels ». Littéralement : c’est « un examen universitaire qui a lieu plusieurs fois par an et qui ne porte que sur une partie du programme ». L’année scolaire de Fac ayant été semestrialisée il y a de cela plusieurs années, nous ne passons désormais plus le fameux examen final en fin d’année (comme son nom l’indique) mais sommes confrontés à deux séries de partiels. Mieux ou moins bien ? A vous de juger, personnellement, je pense que ça a autant d’avantages que d’inconvénients. En tout cas, ça ne permet pas vraiment de se relâcher en milieu d’année puisque précisément le milieu d’année est une période d’examens.

    Assez parlé des examens, il s’agit maintenant de nous intéresser à la préparation de ces examens. Il existe bien évidemment autant de méthodes de préparation qu’il existe d’étudiants : même si la différence est minime, chaque étudiant a ses propres manies, croyances, voire superstitions. Certains préconisent des synthèses sur feuilles blanches, d’autres sur feuilles petits carreaux, d’autres grands carreaux ; d’autres encore considèrent que les synthèses amputent trop le cour et révisent l’intégralité des cours ; enfin, d’autres font des synthèses de synthèses, voire des synthèses de synthèses de synthèses… La question est bien de savoir s’il existe véritablement une méthode qui marche de manière systématique. J’ai peur de ne pas pouvoir répondre. Quel est le but des révisions : quoiqu’il en soit, ce n’est pas une fin en soi, ça se saurait si c’était le cas, il s’agit bien d’un moyen permettant de réussir ses examens. Je vais donc vous proposer quelques solutions pour obvier à l’échec :


    - Premièrement : travailler ses TD et ses cours tout au long de l’année, ne pas s’y prendre au dernier moment, (sic) la veille. Les révisions en seront notablement facilitées,
    - Deuxièmement : faire des synthèses de ses cours, petit à petit tout le long du semestre, mettre en évidence (gras si c’est à l’ordi, stabilo si c’est à la main) les points importants,
    - Troisièmement : pour les matières importantes et qui le demandent, se faire des « fiches de dates » : en droit privé, les arrêts importants ; en histoire, les dates butoirs ; en droit constitutionnel, les dates importantes qui ont marquées les différentes républiques et la Vème notamment…
    - Quatrièmement : ne pas nécessairement essayer de tout apprendre par cœur, travailler sa mémoire, travailler sur des éléments mnémotechniques, essayer de comprendre le fond du cours et retenir les détails importants,
    - Cinquièmement : ne pas hésiter à demander à des amis/famille de vous poser des questions sur vos cours. Même s’ils n’ont pas votre recul sur ce qui est important, certaines questions « singulières » marqueront possiblement votre attention et vous permettront de retenir des choses de moindre importance facilement,
    - Sixièmement : réciter les choses assimilées la journée avant de se coucher, c’est assez utile, ça permet de ne pas se tracasser si l'on a l’esprit altéré par des contingences extérieures au travail,
    - Septièmement : savoir que le moment de la journée où on assimile le mieux est le matin,
    - Huitièmement : ne pas hésiter à se documenter sur des choses qui n’ont pas été étudiées en cours et qui pourraient tomber en partiel, notamment pour les matières principales : regarder la doctrine et en droit privé par exemple : parcourez les arrêts importants que vous n’auriez pas vu en TD.
    - Neuvièmement : ne pas hésiter à prendre des recueils d’annales et résoudre les sujets (essayer de faire votre plan avant de regarder la réponse sous peine de vacuités intellectuelles ^_^)
    - Dixièmement : si tout ce qui a été dit précédemment a été fait, c’est inutile de réviser la veille au soir, et c’est néfaste de réviser le matin même. Ayez confiance, vous êtes fin prêt à en découdre. Regarder ses fiches juste avant l’épreuve perturbe votre cerveau : il va être voilé par ce que vous venez de lire et va se concentrer sur ces quelques infos au détriment du reste.

    Voilà, la liste n’est évidemment pas exhaustive, ce sont des règles assez générales qui peuvent être suivies comme ne pas l’être. Je vous (me) souhaite bonne réussite !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche