Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:40

Le sujet n'est pas neuf, ni original.

 

Nombreux sont les étudiants apprentis juristes à tenter leur chance au CRFPA. Nombreux ainsi sont ceux inscrits en prépa publique de l’IEJ pour préparer l'examen.

 

Je ferai quelques remarques sur l'IEJ d'Aix, vision d'un étudiant en Master I. Mon ressenti ne sera par conséquent pas le même que celui des M2 ou des doctorants, ni le même que ceux qui ont choisi des matières différentes des miennes.

 

Mais voici ce que j'en retiens pour le moment :

 

Pour les cours, globalement les profs choisis sont bons, en tout cas pour les matières que je passe. L'enseignant va à l'essentiel et n'a pas le temps de refaire tout un cours sur une matière donnée. Il se concentre sur certains points et fait des actualisations (notamment en droit fiscal). Etre présent à tous les cours de l’IEJ est impossible concrètement. Les emplois du temps se chevauchent souvent. C'est logique, impossible de contenter tout le monde en tout état de cause vu la diversité des étudiants inscrits.

 

Il y a des épreuves blanches ponctuellement.

 

Pour la note de synthèse, c'est compliqué. Globalement, les étudiants tournent autour de 10, entre 7 et 12 au maximum. Les notes supérieures à 12 sont très rares. La méthodologie est d'une rigidité incroyable. On se demande presque si c'est utile... Mais enfin la sélection se fait en grande partie sur cette épreuve. La meilleure solution reste donc d'en faire le maximum. Personnellement j'en ai déjà loupé plusieurs à cause de mon emploi du temps et des activités extrascolaires.

 

Etant donné que l'administration est généreuse…, il est possible de ne pas assister à la note en amphithéâtre le samedi matin mais de la faire chez soi et de la rendre le lundi suivant avant midi. Ça ne laisse pas énormément de place mais enfin, ça peut aider. Sachant que, toutefois, il est illusoire de penser que faire la note de synthèse « à la maison » et dans des « conditions d'examen » est possible.

 

Pour les épreuves blanches des matières générales, c'est compliqué suivant que l'étudiant a déjà vu le programme prévu par l'arrêté dressant la liste des révisions ou non. Personnellement j'ai pris droit fiscal, et effectivement je n'ai pas pu faire la première épreuve blanche en entier puisque je n'avais pas encore vu l'IS (que je vois en fait ce semestre).

 

Globalement donc, beaucoup de difficultés à suivre correctement enseignement et épreuves blanches. D'autant plus pour ceux qui passent le CRFPA dans une autre ville que celle où ils étudient.

 

L'essentiel du travail s'effectuera plus vraisemblablement cet été.


 

Sur la question des prépas privées, les questions restent entières.

 

Certains l’ont eu avec, d’autres l’ont loupé avec. Certains l’ont eu sans et ainsi de suite. Il n’y a pas de règle. Tout est question de feeling.

 

On dénonce le prix vraiment élevé de ces « usines à frics ». Ceux qui l’ont eu avec les déconseillent en général. « Rétrospectivement ça ne m'a pas aidé ». Ça fait penser au memento philo pour le Bac à l’époque. En vérité les prépas ont surement l’avantage de donner un rythme et de mâcher le travail (l’actualisation notamment). Et par ailleurs nous rassurent, tous autant que nous sommes : nous travaillons, et maximisons ainsi a priori les chances de décrocher ce satané examen/concours !

 

Alors, à noter pour les étudiants qui le passeront l’année prochaine : inscrivez-vous sur les listes de réduction dès que vous le pourrez. En général c’est vers février. Les informations sont à trouver sur Google ou sur Facebook dans les groupes. Soyez attentifs car il y a des dates butoirs et économiser 30% de 2.000€ ce n’est pas inintéressant.

 

Il y a aussi la solution de partager une prépa online avec un ami. Cela ajouté à la réduction réduit considérablement le prix.

 

Personnellement, je devrais m’en sortir pour une prépa online complète à 2 pour environ 700 800 euros.

 

Au final donc, la prépa IEJ à l’université est pas mal mais insuffisante. Difficile de concilier emploi du temps des cours et IEJ. Le DU du CRFPA par conséquent est quasiment impossible à avoir puisqu’il ne faut louper presque aucunes épreuves de préparation. Mais de toute façon, l’objectif n’est pas le DU mais bien le CRFPA.

 

Cependant, les étudiants en Master I ont tout à gagner à la passer, et le réussir, dès le Master I.

 

Alors pour tous ceux qui le passent ou repassent cette année, bon courage, entre les dossiers de Master II et les partiels, on va y arriver.

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Liloune 25/03/2016 11:11

coucou tout le monde! ça n'a pas vraiment de rapport avec l'article mais ça peut toujours servir! j'ai trouvé un site qui permet de toucher un ptit salaire (350€ à 450€ par mois) en répondant à des sondages en ligne! c'est pas beaucoup mais ça permet tout de même de mettre du beurre dans les épinards! bref! voilà le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: www.sondage-france.com profitez-en aussi ;-)

search here 09/01/2015 11:25

This is the first time I am coming across CRFPA. After reading this detailed article I could understand that there are a lot of opportunities here when used well. The info that you have shared about the examinations will help a lot of youngsters.

les-etudes-de-droit 09/01/2015 12:30

Actually try to do my best to help students who foresee to take the exam. Good luck for your revisions and so, and, thank you for your comment.

lallemand b 23/07/2014 11:45

Merci encore une fois. J'ai un peu fouiné sur des forums et l'on me dit que le Professeur qui corrige la procédure civile est plus à cheval sur le fond que sur la forme, ce que je trouve plutôt
intelligent et encourageant, on se concentre sur l'analyse et la mise en perspective de l'arrêt plutôt que sur un carcan formel un peu "dogmatique". Et j'ai lu aussi qu'en obligations, le rappel
des faits était à zapper, plutôt intelligent aussi, et la forme comptait peu…tout cela me rassure plutôt, le fond étant bien plus intéressant !
merci !!!!!!

les-etudes-de-droit 23/07/2014 14:33


Faut faire au mieux... Pour la forme, structurer correctement ton raisonnement en obliga est fondamental. Mais la méthode est tjr la même : pas besins de rappeler les faits mais il faut les
qualifier juridiquement c'est la première étape (en espérant que la qualification retenue soit la bonne). Ensuite tu rappelles le régime juridique du mécanisme en débat (PUV, offre, pacte de
préférence). Et tu t'arrêtes sur l'aspect du sujet en débat dernièrement (en général, les faits reprennent un arrêt récent qui est passé plus ou moins inaperçu mais qui a apport&é quelque chose
au mécanisme dont il s'agit : soit affirmation soit le contraite, soit une précision utile). Tu discutes un peu de cette notion et tu essayes de proposer une réponse en envisageant toutes les
possibilités selon le cas. En tout cas il faut y aller étape par étape pour bien leur montrer que tu maitrises ton raisonnement.


ben 22/07/2014 23:39

Merci pour ta réponse. Je reviens très souvent sur ton blog, surtout pour la bibli ! Je suis en train de réviser la procédure civile…c'est hyper technique et abstrait…Qu'en as tu pensé si tu as
pris cette option et quelle est la nature de l'épreuve? Je préfèrerais presque une dissertation, le cas pratique, j'ai peur de foirer totalement…j'ai peur de ne pas avoir assez de recul sur la
matière pour articuler toutes les règles entre elles ! Merci, bonne continuation !!
ben

les-etudes-de-droit 23/07/2014 09:23


Salut, j'avais pris procédure admin et j'avais eu un cas pratique à Aix. En procédure civil, je me demande si l'épreuve n'est pas un commentaire d'arrêt... Je ne sais pas mais je suis totalement
d'accord sur le fait que c'est "hyper technique" et surtout "abstrait".


ben 18/06/2014 09:03

J'abuse avec les questions…pour l'épreuve d'anglais? J'ai un niveau moyen…si un texte me fournit du vocab je pourrai m'en sortir en revanche si je dois totalement improviser il faut que je révise
un peu, que je lise des quotidiens….est ce qu'il faut se familiariser avec le légal english???
Merci pour tout
b

les-etudes-de-droit 18/06/2014 14:14


Mais non pas de soucis, entre étudiants on se conseille ;) Non tu as un texte, et en général les prof sont sympa. Tu as un temps de préparation (il me semble 10 min). Après les sujets tournent
autour de l'actu et du juridique (moi j'ai eu un article de presse de the Guardian sur l'affaire O J Simpson). Mais si tu es admissible ce n'est pas les langues qui te feront échouer, de souvenir,
les prof de langues descendent très rarement en dessous de 10!


Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche