Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 17:09

    L'année dernière était, et je peux d'ores et déjà le dire, plus cool que cette année ! D'abord, les notions que les prof nous proposaient étaient plus générales, théoriques voire philosophiques que celles de cette année. Ensuite, parce que les profs prenaient le temps de tout nous expliquer clairement. Une fois franchi ce premier cap de La L1, les cours ne sont pas tout à fait pareil : on entre tout de suite dans la substance de la matière étudiée. On a, j'ai l'impression, plus d'heures de cours, et les TD (au vu des deux premières plaquettes que l'on a déjà eu) sont deux fois plus documentés que l'année passé (et dire qu'on se plaignait déjà XD). Ajoutez donc à cela un peu d'associatif (l'équivalent de 2h par semaine... bon là, c'est un choix personnel), une option qui va nous être ajoutée à brule-pourpoint d'ici plusieurs jours (histoire du droit privé pour moi)... Ça nous laisse tout de suite moins de temps pour profiter de lectures diverses et autre intérêt cinéphile ou quelques autres passions que ce soit !

    Mais je ne suis pas là pour me plaindre, et je n’écris pas pour blâmer quiconque, j'aime tout de même profondément (presque) tout ce que j'étudie et j'arrive à faire d'autres choses en dehors des cours donc tout va bien. Seulement, il a fallu revoir un brin ma technique de travail, qui est en fait restée la même sur le fond mais qui a changée au niveau de la forme.

L'année dernière, je me livrais à la fameuse technique du "fichage" une fois les cours terminés (ou presque), ce qui me faisait passer des jours entiers à fichier, fichier, fichier non stop (pendant une semaine ou deux...) ; cette année, j'ai décidé de fichier mes cours petit à petit (tant pis si j'ai moins de recul et que je synthétise moins). L'année dernière, je prenais les cours des profs qui prenaient le TGV pour dispenser leur cours, au brouillon, sur une feuille et je les recopiais ensuite à la main chez moi ; cette année, je prends ces cours à l'ordi directement. L'année dernière, je ne relisais pas systématiquement mes cours en rentrant des cours (parfois j'oubliais) ; cette année, je m'efforce de le faire à chaque fois. L'année dernière j'avais tendance a plus travailler à la BU que cette année ; cette année, je pense moins y rester (et donc être un peu plus seul à travailler mais bon c'est le prix à payer XD) car elle a la vertu le vice de nous entrainer à l'oisiveté et à la contemplation (notre BU est disposée d'une telle façon que l'escalier principal pour s'y rendre donne sur 70% des tables, donc, 70% de personnes sont "molestée" par les individu(e)s qui foulent ce substitut de podium -ça ressemble vraiment à un défilé).

    Je profite de cet article pour encourager les étudiant(e)s qui ont un certain âge (que ce soit 30, 40, 50, 60, 70 ans ou plus) et qui n’hésitent pas à venir à la faculté pour travailler. C’est admirable d’avoir une telle volonté passé un certain âge. Bien sûr il faut matériellement pouvoir se le permettre, et tout le monde n’en a pas la possibilité, mais ceux qui peuvent, je leur tire mon chapeau… et leur souhaite très bonne réussite, voire reconversion si ces années d’études "rétroactive" leur permet !
    Bon travail à tous les juristes =).

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Laura 28/09/2010 00:24


Gros privilège d'être parisien ^^ On peut éviter les BU engorgées et pas très pratiques... Moi je vais souvent à Beaubourg, l'ambiance pour travailler y est sympa aussi. C'est à la fois calme mais
un peu moins "temple grec" que la bibliothèque Sainte-Geneviève où personnellement je trouve le décors tellement beau que je passe plus de temps le nez en l'air que dans mes livres... Sainte-Barbe
est très chouette et il y a aussi une multitude de bibliothèques municipales qui sont (contrairement à ce qui peut se dire) très bien fournies.

Bref, Paris Paris Paris !

Sinon moi aussi j'ai remarqué qu'il y avait pas mal d'étudiants au moins trentenaires (voire plus), ça m'a étonnée. Ils ont bien du courage, surtout qu'à cet âge on a souvent toute une famille
derrière dont on doit s'occuper, ça doit pas être facile de tout conjuguer.


les-etudes-de-droit 29/09/2010 20:56



Le mieux est encore chez soi si on n'a pas besoin de bouquins spéciaux =). En ville on a une biblio mais en fait elle est tellement calme que l'on peut entendre les pages des livres se tourner...
Et la médiathèque : c'est soit c'est blindé, soit c'est vide... donc une chance sur deux de ne pas rester (parce que en général quand c'est blindé, c'est bruyant) mais bon... Ce n'est qu'un
détail ! Ça nous empêchera pas de réussir...



Lilia 25/09/2010 22:45


Dans ma faculté ma bibliothèque est coupée en deux. La première se prénomme bibliothèque de prêt et est ouverte aux étudiants de première année et de deuxième année. Cette bibliothèque est
particulièrement bruyante. C'est un vrai couloir, les gens y rient à gorge déployée, certains font des batailles de sarbacanes, bref il faut s'armer de courage pour pouvoir travailler. La deuxième
bibliothèque, plus connue sous le nom de bibliothèque de recherche, est très solennelle, silencieuse et majestueuse. Mais n'est ouvertes qu'aux étudiants de L3, masters et doctorants par
conséquents je ne peux pas y accéder, mais je ruse un peu. Cependant en période d'affluence, je suis obligée de céder ma place aux personnes à qui elle est vraiment ouverte.
Au second semestre de ma première année de licence, j'ai pris mon parti de cette situation, pour le moins inconfortable et je me suis mis en quête d'une autre bibliothèque. Je me suis souvenue que
lors de mes tutorats d'accueil, mes tuteurs nous avez parlé d'un bibliothèque qui venez d'ouvrir : la bibliothèque Sainte Barbe. Je suis très satisfaite de cette bibliothèque et je me lasse pas d'y
aller, les conditions de travaille sont optimales. En fait, c'est cela que j'aime à Paris !!!!


Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche