Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 00:14

    On se pose tous cette question, ou du moins, on se l'ait tous déjà posée au moins une fois. La faculté a cette particularité que : le travail personnel est complètement autonome. A l'exception près des devoirs à rendre en TD, les étudiants sont libres de faire, ou de ne pas faire : d'apprendre ou de ne pas apprendre ; de réviser ou de ne pas réviser... Quelle est, dans ce cas, la meilleure façon de travailler ? Il est de prime abord difficile de répondre à cette question. Pourtant, il s'agit bien de signifier que la meilleure technique est celle qui réussie à chacun d'entre nous. Ainsi, que vous utilisiez des fiches bristol ou des feuilles blanches pour ficher ; que vous recopiez votre cours ou pas ; que vous lisiez vos cours tous les jours ou pas ; il n'y aura pas de "meilleure solution", de solution universelle, il y aura avant tout celle qui vous convient, quitte à ce que ce sois plus ou moins fastidieux, plus ou moins prolifique. Le but n'est pas d'optimiser son temps de travail mais bien d'obtenir les meilleurs résultats possible. Donc si je devais donner un conseil aujourd'hui : essayez de travailler comme vous avez l'habitude de travailler. Ne changez pas de méthode toutes les semaines et surtout, quelque soit votre façon de bucher, buchez !!

    Je propose maintenant mon témoignage :

    Pour moi, il faut d'abord distinguer la révision des cours de matières fondamentales et les révisions des autres cours qui demandent souvent moins de réflexion, moins de méthodologie, moins de connaissance "infra-cours".

    Pour les premiers, la méthode adoptée ne doit nécessairement pas se limiter à la technique du "par cœur" universellement connu (où se ferait la sélection ?). Il est indéniable qu'une très bonne connaissance du cours est indispensable ; toutefois, ce n'est pas (comme il est d'usage de le dire) la condition sine qua non pour réussir. Commenter un arrêt, même avec son cours à côté, n'est pas chose aisée. Vous devez donc d'abord vous efforcer d'accompagner, colorer, combiner vos connaissances juridiques pures avec vos connaissances méthodologiques. C'est la toute première chose qu'il faudra être capable de faire. Pour s'entrainer, vous avez d'innombrables choix : les annales, les exercices corrigés, les TDs et ne pas hésiter à lire les commentaires de doctrines, notes de jurisprudence que l'on trouve un peu partout dans les jurisclasseurs voire même sur internet. L'idée n'est pas d'avaler des textes pléthoriques. Il faut réussir à déceler à comprendre et suivre le raisonnement juridique proposés par les documents sur lesquels vous vous appuyiez. En sus d'une bonne connaissance du cours et de la méthodologie, il faut s'escrimer, chaque jour qui passe, à suivre l'actualité juridique au plus près. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les sites internet connus qui sont accessibles via votre compte internet universitaire ou allez lire l'article du blog qui propose tous les liens juridiques utiles. Egalement, il est important parfois de compléter, d'étayer certains point du cours. Si l'on vous parle d'un auteur qui vous semble important, il ne faut pas hésiter à faire quelques recherche supplémentaires pour les recracher le jour du partiel, ce genre de choses plait généralement au prof. De même, si votre prof vous donne un conseil de lecture à l’oral, jetez vous sur l’œuvre qui aura ainsi une double fonction : pédagogique (pour le cours) et culturel (pour vous). Enfin, vous pouvez également atermoyer sur le net de temps en temps, sur toute sorte de sites juridiques : site du sénat, de l'assemblée nationale, site personnel, blog, forums juridiques qui proposent des textes officiels importants parfois commentés...
Si tout cela est fait correctement et systématiquement, les partiels devraient se dérouler dans des conditions optimales.

    Pour les deuxièmes, la méthode à adopter est différente. Il va falloir s'appliquer à une méthode de mémorisation rigoureuse. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la méthode du fichage, très connue et utilisée en s'efforçant de bien laisser le plan apparent (!) pour ne rien oublier le jour du partiel. Ici donc, pas de secret, on essaye de bien apprendre son cours et on le recrache par coeur, plus ou moins selon les sujets, le jour des partiels.

    N’hésitez pas à proposer, à votre tour, votre façon de travailler =).

Partager cet article

Repost 0
Published by les-etudes-de-droit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'un étudiant en Droit
  • Le blog d'un étudiant en Droit
  • : Pour une conduite active, participative et engageante de ses études de droit à l'université. Soyons acteurs de notre réussite et non témoins de notre déconvenue.
  • Contact

Recherche